Woodom Jardin Les plantes de bruyère : 5 arbustes.

Les plantes de bruyère : 5 arbustes.

Le caractère austère et étendu du paysage de bruyère dégage une impression de calme et a toujours exercé un attrait particulier sur l’homme.  La robustesse, la diversité et le faible besoin d’entretien des plantes de bruyère plaident également en faveur d’un jardin de bruyère personnel. Avec une bonne planification, on peut profiter toute l’année des délicates fleurs lumineuses. Voyons ensemble dans cet article des arbustes à planter dans une terre de bruyère. 

Les plantes qui poussent bien dans les sols acides, mais qui sont incompatibles avec les sols calcaires, sont appelées plantes de bruyère. Les espèces les plus connues appartenant à cette catégorie sont : Rhododendrons, azalées, camélias, magnolias, hortensias, daphnés, myrtilles, photinias, hamamélis, érables du Japon, bruyères.  

Quelle est la période de floraison ?

Plantez la bruyère à balais en avril/mai ou en septembre/octobre dans une exposition pleine soleil ou semi-ombragé. Le sol doit être maigre, meuble, humifère et acide. La période de floraison s’étend généralement d’août à novembre. Grâce à de nouvelles obtentions innovantes, il existe de magnifiques hybrides dont la floraison nous ravit de juillet à décembre. En règle générale, les variétés à fleurs simples sont plus résistantes que les bruyères à fleurs doubles. Tailler les petits arbustes décoratifs au printemps permet de faire de la place pour le prochain festival de fleurs. 

D’une manière générale, l’aspect des plantes vivaces en situation ensoleillée est généralement caractérisé par des nuances de bleu, de violet et de rose. Les épis de fleurs bleus de l’agastache rivalisent avec la floraison parfumée du gaura blanc.  

5 arbustes bruyères

Camélia

Le camélia possède des feuilles persistantes, alternes, généralement elliptiques, avec une face supérieure vert foncé et une face inférieure vert clair. Les fleurs portent au centre de remarquables étamines jaunes. Elles rappellent un peu les fleurs de pivoine et peuvent atteindre, selon la variété, un diamètre de 15 centimètres. La hauteur à maturité est 1 m. Les arbustes à croissance lâche, généralement érigés, peuvent atteindre jusqu’à quatre mètres de hauteur dans les régions tempérées du jardin. Dans leurs sites naturels, on trouve des camélias pouvant atteindre 11 mètres de hauteur et âgés de plus de 1.000 ans.

Magnolia

Selon l’espèce et la variété, les différents magnolias poussent de manière érigée ou très étalée et forment des couronnes claires et peu ramifiées. Le magnolia étoilé, qui mesure à peine trois mètres de haut, fait partie des plus petits représentants et donc des magnolias pour les petits jardins. Le feuillage est caduc et alternant chez la plupart des espèces, et persistant chez certaines. À maturité, le magnolia a une taille d’environ 2,5 m de hauteur.  

Hortensia

Longtemps considérés comme démodés, ils fleurissent aujourd’hui à nouveau dans de nombreux jardins : les hortensias (Hydrangea). Le plus connu est l’hortensia de jardin, également connu sous le nom d’hortensia paysan. Naturellement, ses fleurs peuvent violette, rose ou blanche. La période de floraison s’étend de juin à septembre, selon la variété. L’hortensia atteint sa maturité à 1,20 à 3 m. L’emplacement doit être de préférence semi-ombragé et le sol doit être riche en nutriments et non compacté.
En règle générale, les hortensias aiment l’eau, la terre doit donc être maintenue humide, surtout par temps sec et chaud. Cela vaut également pour les hortensias en bac, en veillant toujours à ce que l’eau ne stagne pas.  

L’Azalée 

L’azalée fait partie de la famille de rhododendron. Les formes sauvages des variétés présentes aujourd’hui dans les jardins poussent dans les hautes régions de leur pays d’origine (Chine, Tibet, Népal, Japon) sur une fine couche d’humus au-dessus de roches perméables, dans des conditions d’humidité élevée, sous forme rampante, d’arbustes ou d’arbres. 

Le rhododendron et l’azalée s’épanouissent en plein soleil. Ils ne fleurissent nulle part ailleurs de manière plus abondante et plus belle. Il ne faut se tourner vers l’ombre légère que si d’autres conditions d’emplacement ne sont pas optimales (par exemple, une humidité de l’air et du sol trop faible). Ils aiment l’alternance de l’exposition à la lumière et à l’ombre sous des arbres à haute couronne et aux racines profondes, comme le chêne, le ginkgo, le noisetier, les espèces de pins et de sapins.  La terre dans laquelle les azalées sont plantées doit contenir beaucoup d’humus et de feuillage. Jusqu’à il y a quelques années, la terre devait également être exempte de calcaire pour que la beauté de ces plantes puisse se développer pleinement et durablement. À maturité, les azalées en pot mesurent entre 50 et 70 cm de haut. 

Azalée japonaise

Faible croissance, floraison abondante avec un jeu de couleurs intense, feuillage persistant ou semi-persistant, particulièrement beau en isolé ou en petits groupes, convient pour les bacs à plantes. Une légère protection contre le soleil hivernal est recommandée lors des hivers peu enneigés. 

Bruyère en pot

En pot, la bruyère à balais crée une atmosphère automnale joyeuse sur le balcon et la terrasse, à un endroit ensoleillé ou semi-ombragé. Comme substrat, nous recommandons le terreau pour rhododendrons, enrichi de granulés de lave (14,00€ en stock sur Amazon*) ou d’argile expansée (19,00€ en stock sur Amazon*). Couvrez l’écoulement de l’eau dans le sol avec un tesson d’argile comme prophylaxie efficace contre l’humidité stagnante.   

 

Related Posts